Charges de la police montée durant la «Boum» de jeudi soir: un usage rare qui n’est pas sans risque

Un cheval, c’est 500 kilos et on ne le contrôle pas toujours à 100%, dit-on aussi dans les rangs des forces de l’ordre bruxelloises.
Un cheval, c’est 500 kilos et on ne le contrôle pas toujours à 100%, dit-on aussi dans les rangs des forces de l’ordre bruxelloises. - Photo News.

Dans l’arsenal des moyens déployés pour disperser les personnes rassemblées dans le bois de la Cambre ce jeudi en marge de l’événement « La Boum », le recours à la police montée pour réprimer à coup de charges les fêtards réfractaires ou agressifs envers les forces de l’ordre n’est clairement pas passé inaperçu. Ce vendredi, une vidéo montrant une jeune personne tomber violemment au sol après avoir été percutée de dos par une charge a ainsi fait le tour de la toile, récoltant au passage de nombreuses réactions indignées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct