Van Aert, Van der Poel et Alaphilippe: la lutte finale au Tour des Flandres

Van Aert emmène Van der Poel et Alaphilippe sur le Tour des Flandres, version 2020.
Van Aert emmène Van der Poel et Alaphilippe sur le Tour des Flandres, version 2020. - Photo News

Il y a six mois, à peine, le peloton ahanait sur le pavé du Tour des Flandres, imperturbable malgré cette anomalie de l’agenda. Mathieu van der Poel y irradiait, lauréat d’un sprint au millimètre face à Wout van Aert, perdu dans sa frustration. Julian Alaphilippe, coloré par son sacre arc-en-ciel, finissait son effort dans l’échappement d’une moto, ambitions et main brisées… Six mois plus tard, donc, les journées recommencent doucement à s’étendre, la sève monte, le masque est toujours une habitude comme l’absence de public sur les talus et la séculaire classique des Flandres a retrouvé sa place historique au cœur du printemps, à l’inverse de sa cousine nordiste Paris-Roubaix une nouvelle fois reportée aux joies et à l’incertitude de l’automne. « Avec ou sans Roubaix derrière, de toute façon, ça ne change rien. Le Tour des Flandres est assez important comme ça », résume le champion des Pays-Bas, qui a pu, à l’aune de son succès estampillé 2020, mesurer toute la dimension d’une victoire au Ronde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct