Vaccination: trois Régions, deux outils pour s'inscrire sur les listes d'attente

Le but de ces bancs de réserve est d’éviter tout gaspillage de vaccin. Après dilution du produit, il faut en effet l’administrer dans un délai assez court.
Le but de ces bancs de réserve est d’éviter tout gaspillage de vaccin. Après dilution du produit, il faut en effet l’administrer dans un délai assez court. - AFP.

A partir de ce mardi, un nouvel outil de prise de rendez-vous sera mis en place pour gérer l’afflux des volontaires « last minute », dans les centres de vaccination en Flandre et en Wallonie. A noter que Bruxelles a décidé de faire appel à la plateforme en ligne Doctena, jugée plus simple, pour gérer les rendez-vous pour les vaccinations en Région bruxelloise. L’outil, qui est déjà utilisé dans d’autres pays, devrait être opérationnel dans une dizaine de jours pour les habitants de la capitale.

Plus question donc de faire le pied de grue devant les centres de vaccination en espérant qu’une dose excédentaire se libère. Comme celle choisie par Bruxelles, la plateforme en ligne mise en place en Flandre et en Wallonie vise à combler les absences ou les annulations de rendez-vous et ainsi éviter tout gaspillage de vaccin. Après dilution du produit, il faut en effet l’administrer dans un délai assez court.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct