Coronavirus: une stratégie de testing controversée en Allemagne

«Ce ne sont pas les tests qui sont un problème en soi mais la mobilisation rapide de gens pour faire ces tests sur les personnes», admet Karl-Josef Laumann, ministre de la Santé en Rhénanie-du-Nord.
«Ce ne sont pas les tests qui sont un problème en soi mais la mobilisation rapide de gens pour faire ces tests sur les personnes», admet Karl-Josef Laumann, ministre de la Santé en Rhénanie-du-Nord. - Belga.

Alors qu’elle avait fait figure de modèle au début de la pandémie, l’Allemagne fait désormais partie des derniers de la classe en Europe concernant la gestion de la crise sanitaire. Fin mars, le revirement des autorités au sujet du verrouillage annoncé pour cinq jours à Pâques et le mea culpa de la chancelière, qui a reconnu que cette mesure n’était pas « réalisable dans un court laps de temps », a confirmé que le gouvernement n’a plus de stratégie. « Pas de plan, pas d’imagination, stupide », titrait le lendemain le quotidien conservateur Die Welt. « Il faut accélérer la campagne de vaccination et de test au lieu de tout stopper », avait critiqué quelques jours plus tôt Michael Theure, vice-président du groupe parlementaire du parti libéral (FDP, opposition).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct