Irlande du Nord: une controverse politique mène à regain de violences

A Newtownabbey, au nord de Belfast, des images d’émeutes et de dévastation, qui rappellent les heures sombres des affrontements communautaires.
A Newtownabbey, au nord de Belfast, des images d’émeutes et de dévastation, qui rappellent les heures sombres des affrontements communautaires. - AFP

L’Irlande du Nord fait rarement les gros titres des journaux britanniques. Et pour cause : la province compte seulement 1,8 million d’habitants, et sa vie politique est si intrinsèquement liée au communautarisme et à l’héritage de la guerre civile qu’il est difficile de démêler le local du national.

Pourtant, en ce week-end du 23ème anniversaire des Accords de Paix, des images d’émeutes sont apparues sur les écrans des foyers de Grande-Bretagne. Voilà sept jours que les jeunes de Derry se rebellent et attaquent la police à coups de bouteilles, briques et cocktails Molotov dans le quartier unioniste de Waterside. A Belfast, Carrickfergus et Newtownabbey, des violences ont également éclaté vendredi, samedi et dimanche soir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct