Wout van Aert devra apprendre à choisir

Wout van Aert devra apprendre à choisir
News

Exténué, « le réservoir vide » comme il le concédera un peu plus tard, il s’est assis sur le bitume, jambes de flanelle et regard vide. Seule sa compagne Sarah semblait alors donner du sens au moment de solitude qu’il était en train de traverser. Pour Wout van Aert, tout autre résultat qu’une victoire au bout du Ronde avait ce dimanche le goût âcre de l’échec, sa 6e place à Audenarde est presque insignifiante. « Pour gagner un monument tel que le Tour des Flandres, un super-feeling est nécessaire, il était absent », admettra-t-il avec ces dignité et disponibilité dans la défaite qui caractérisent aussi les champions. Moins virevoltant dans les monts qu’Asgreen, van der Poel et même Alaphilippe, finissant par louvoyer sur le pavé du Vieux-Quaremont alors que ses rivaux filaient droit vers l’arrivée, le Campinois (26 ans) a vite compris qu’il n’avait pas rendez-vous avec l’histoire de son sport en ce dimanche pascal. Pourquoi ce serrage moteur alors que celui-ci tournait jusqu’ici comme une horloge ? Éléments de décryptage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct