Kasper Asgreen, la «machine» de Scandinavie

Kasper Asgreen, la «machine» de Scandinavie
PhotoNews

Assorti à son maillot de champion national, le masque rouge qui tente d’effacer le vaste sourire de Kasper Asgreen n’enlève en rien un regard qui pétille comme une bouteille de champagne dont le bouchon vient de sauter. Logique, du reste, puisque c’est exactement ce qu’a réalisé le Danois aux faux airs de Mister Bean en remportant le Tour des Flandres. Son premier monument, une ligne dominante dans un élégant palmarès qui comptait déjà l’E3, il y a une grosse semaine, Kuurne la saison dernière et… une deuxième place sur le Ronde, en 2019. Sa première sur les chemins de la grand-messe flamande et déjà les prémices, l’ébauche d’un succès majeur en devenir, arraché dans un sprint improbable face à ce diable de Mathieu van der Poel. « Sur des journées difficiles, je sais que mon sprint n’est pas trop mauvais… », glissera-t-il juste sur le sujet, comme s’il avait validé une simple formalité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct