lesoirimmo

Le CD 4 étoiles de la semaine: Fabrizio Cassol rend un magnifique et déchirant hommage aux Roms

Avec « I Silenti », Fabrizio Cassol donne la parole aux sans-voix.
Avec « I Silenti », Fabrizio Cassol donne la parole aux sans-voix. - Danny Willems.

D’Aka Moon à Requiem pour L, de VSPRS à Coup fatal, du Scarlatti Book à Opus 111, Fabrizio Cassol est un prince de l’aventure. Musicale mais pas que. Bien sûr, le saxophoniste et compositeur belge est curieux de toute musique, celle des pygmées Aka comme celle de Mozart, celle des traditions balkaniques comme celle de Beethoven, celle de Monteverdi comme celle du hip-hop. Mais les notes ne sont pas tout : il faut qu’il y ait du sens, une signification, « une voie dans le sens symbolique, une expression, une nécessité, ça doit être en relation avec la vie », dit-il. Ici, avec la mémoire et la beauté des Roms. Un peuple qui a une musique très riche, dont l’Europe s’est inspirée depuis Vivaldi : « Il y a beaucoup de beauté et derrière cette beauté beaucoup d’ombre », dit encore Fabrizio Cassol.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct