Chronique: faut-il tolérer des réunions non mixtes?

Chronique: faut-il tolérer des réunions non mixtes?
DR

Depuis trois semaines, la France est secouée par une intense polémique autour des réunions « non mixtes » organisées par l’Unef, un des principaux syndicats étudiants du pays, longtemps proche du Parti socialiste. Faut-il admettre, comme l’Unef le revendique, que des réunions soient réservées aux militants qui s’estiment racisés, discriminés en raison de leur couleur de peau ? Peut-on, dans le cadre de la lutte contre le racisme, interdire aux Blancs de participer à certaines réunions ? Ou aussi bien, dans le cadre du combat féministe, fermer certaines enceintes aux hommes ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct