Agnès Callamard (Amnesty): «En 2020, le monde a été testé. Et nos gouvernants ont raté le test»

L’experte en droits humains, la Française Agnès Callamard, a été nommée secrétaire générale d’Amnesty International le 29 mars dernier. Elle était jusque-là rapporteuse spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires.
L’experte en droits humains, la Française Agnès Callamard, a été nommée secrétaire générale d’Amnesty International le 29 mars dernier. Elle était jusque-là rapporteuse spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires. - AFP

entretien

Jusque-là rapporteuse spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, la Française Agnès Callamard tient désormais les rênes de l’organisation Amnesty International pour les quatre prochaines années. Meilleure ennemie du Philippin Rodrigo Duterte pour avoir osé poser la question des milliers de victimes de la croisade du président contre les présumés trafiquants de drogue de son pays, menacée de mort par le régime saoudien suite à son enquête sur la mort du journal Jamal Khashoggi, elle répond aux questions du Soir dans la foulée de la publication du rapport annuel d’Amnesty.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct