Primoz Roglic toujours en tête du Tour du Pays basque malgré sa 6e place à la 2e étape : «J’étais heureux de me battre avec les meilleurs jeunes»

Photo News
Photo News

Tadej Pogacar l’a attaqué deux fois dans la dernière montée, mais c’est finalement Roglic lui-même qui s’est faufilé dans le sillage de Maximilian Schachmann, parti à l’assaut à 16 km de l’arrivée. Avec McNulty et Higuita, le Slovène a récolté une bonification de dix secondes au sommet, mais dans la descente, le quatuor a été repris.

«Cela fait partie de la course. Nous savions qu’il y aurait des attaques et c’est arrivé sur cette dernière montée de La Asturiana. Il y avait beaucoup d’action. J’ai fini par m’échapper avec quelques gars, mais nous ne sommes pas restés en tête et ils nous ont rattrapés à dix kilomètres de la ligne. C’est comme ça que ça se passe. Parfois vous êtes devant, parfois non. C’était amusant, j’étais heureux de me battre avec les meilleurs jeunes», a expliqué Roglic.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct