La police ne dispose pas d’information sur le racisme et la violence dans ses rangs

La police ne dispose pas d’information sur le racisme et la violence dans ses rangs

La police ne dispose pas d’assez d’informations sur ce qui ne fonctionne pas dans ses troupes, qu’il s’agisse de violence illégitime, de racisme ou de discrimination. Telle est la conclusion d’un rapport de l’inspection générale qui supervise les services des polices locales et fédérale après une enquête approfondie, rapporte De Tijd mercredi.

Il n’y a pas de chiffres clairs et fiables pour dépeindre la situation. Même un rapport interne de la police fédérale sur le nombre de personnes décédées après l’usage d’une arme à feu ne semble pas pleinement fiable car tous les cas ne sont pas signalés au service interne de prévention de la police fédérale. Les formulaires via lesquels les incidents avec une arme sont signalés ne mentionnent pas toujours les conséquences pour les tiers et certains policiers se concentrent davantage sur les blessures dans leurs rangs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct