Le vaccin AstraZeneca, des couacs à répétition

Le vaccin AstraZeneca, des couacs à répétition
Reuters.

Le vaccin d’Oxford/AstraZeneca fait parler beaucoup de lui. Sur papier, il était voué à une véritable « succes story » : vendu à prix coûtant (2,9 euros par dose), basé sur une technologie classique et donc plus facile à gérer sur le plan logistique, contrairement à ses rivaux Pfizer/BioNTech et Moderna.

Mais avant même que l’Agence européenne des médicaments (EMA) n’autorise l’administration du vaccin AstraZeneca, le produit du laboratoire anglo-suédois s’est révélé être un cauchemar pour les Européens, notamment en matière de livraison mais aussi sur la fameuse balance risque/bénéfice et le lien établi entre le vaccin et certains types rares de thromboses.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct