Ursula von der Leyen se dit «surprise» d’avoir été installée en retrait lors de la recontre avec Erdogan

Ursula von der Leyen se dit «surprise» d’avoir été installée en retrait lors de la recontre avec Erdogan

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s’est dite « surprise » mercredi d’avoir été installée en retrait des présidents turc Recep Tayyip Erdogan et du Conseil européen Charles Michel lors d’une entrevue mardi à Ankara, ce que nombre d’observateurs ont vu comme un affront.

Lors de cette visite, Mme von der Leyen a été installée sur un sofa à distance des deux présidents assis quant à eux dans des fauteuils côte à côte.

Au-delà de la surprise qu’elle a d’ailleurs affichée dans son expression, l’Allemande « a préféré donner la priorité à la substance plutôt qu’à des questions de protocole ou de forme, et c’est certainement ce que les citoyens de l’UE auraient attendu d’elle », a commenté le porte-parole de la Commission, Eric Mamer, lors du point presse quotidien de l’exécutif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct