RD Congo: la mort de l’ambassadeur italien n’est toujours pas élucidée

RD Congo: la mort de l’ambassadeur italien n’est toujours pas élucidée
AFP.

A Kinshasa, à Goma, à Bukavu, partout où il est passé, Luca Attanasio, 43 ans, l’ambassadeur italien tué le 22 février dernier à quelques kilomètres de Goma, sur la route menant à Rutshuru, a laissé le souvenir d’un homme bon et généreux, aimant profondément le Congo où, avec son épouse, il avait fondé une ONG, Mama Sofia, au profit d’enfants nécessiteux.

« Italianissime », disent ses collègues à Kinshasa, « un diplomate qui organisait des réceptions brillantes, proposant le meilleur de la cuisine italienne, aimant servir lui-même ses hôtes et qui prenait des initiatives en faveur de la paix… » « Généreux », assure le directeur d’une maison d’accueil pour enfants en situation de rue. « Accompagné par son épouse, il passait volontiers le dimanche avec nos gosses et leur amenait des jouets, des desserts… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct