lesoirimmo

Emmanuel Macron au «Soir»: «On doit refonder l’offre politique en France»

Emmanuel Macron en tournée européenne. En Belgique, il démarre son périple par l’interview au «
Soir
» dans le train pour Bruges.
Emmanuel Macron en tournée européenne. En Belgique, il démarre son périple par l’interview au « Soir » dans le train pour Bruges. - Bruno D’Alimonte

En Marche », le mouvement politique qu’Emmanuel Macron vient de lancer, agace tant à gauche qu’à droite. Et pour cause : il ratisse dans les deux camps et ressemble furieusement à une machine à décrocher l’Elysée. «  Il est sous mon autorité, il sait ce qu’il me doit  », a rappelé François Hollande. Vraiment ? L’objectif pourtant semble tout tracé, au terme de l’interview qu’il nous a accordée ce lundi, dans le train pour le Collège d’Europe à Bruges, étape d’un véritable tour de chauffe des décideurs et médias européens. Quai 15, gare du Midi à Bruxelles : l’homme arrive, décontracté, « sympa ». Rien n’entamera son affabilité, même pas l’intervention d’une contrôleuse de la SNCB : «  Vous allez jusqu’à Ostende, Monsieur ?  » Euh, non bien sûr. Mais jusqu’à l’Elysée ? « En Marche », reconnaît-il, «  nourrit un projet présidentiel 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct