AstraZeneca: de très rares cas d’une thrombose atypique

AstraZeneca: de très rares cas d’une thrombose atypique
EPA.

De très rares cas de thrombose (un « thrombus » ou caillot sanguin qui obstrue une veine, empêchant la circulation du sang) ont été signalés jusqu’à 14 jours après que des personnes ont reçu l’injection du vaccin d’AstraZeneca. Il ne s’agit pas de thromboses classiques, mais d’une forme très spécifique d’accident vasculaire combiné à des niveaux bas de plaquettes sanguines, a expliqué l’Agence européenne du médicament (AEM), qui a établi pour la première fois cet effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca contre le covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct