Tchéquie: le système de santé consomme ses ministres

Le Premier ministre Andrej Babis (à dr.) fait à nouveau place nette à la Santé: Jan Blatny s’est à son tour vu retirer un portefeuille hautement sensible.
Le Premier ministre Andrej Babis (à dr.) fait à nouveau place nette à la Santé: Jan Blatny s’est à son tour vu retirer un portefeuille hautement sensible. - EPA

Je vois cela comme une décision politique que le Premier ministre a le droit de prendre », a commenté, laconique, le ministre de la Santé sortant, Jan Blatný. Après un ministre limogé pour sa lente réaction devant la deuxième vague de l’automne et un autre renvoyé après avoir été surpris dans un restaurant qui aurait dû être fermé, Blatný paierait le prix pour son refus d’utiliser le vaccin russe Spoutnik tant que l’Agence européenne des médicaments (EMA) n’aura pas donné son feu vert.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct