«Les Fleurs du Mal»: une édition enfin définitive

«Les Fleurs du Mal»: une édition enfin définitive
DR

Le grand œuvre de Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, où se trouve l’essentiel de sa production poétique, vient d’être réédité dans son édition de 1868. La précision s’impose, car le recueil est passé par plusieurs versions depuis la première, en 1857. « Baudelaire lui-même savait que l’histoire des Fleurs du Mal serait très compliquée », note Pierre Brunel dans son avant-propos.

On connaît le premier épisode désastreux de cette histoire : peu après la mise en vente le 25 juin 1857, l’outrage à la morale publique est retenu devant le tribunal où le procureur Ernest Pinard obtient, le 20 août, la condamnation de l’écrivain et de son éditeur ainsi que la censure de six poèmes. On ne les réimprimera, en France, officiellement au moins, qu’au milieu du siècle dernier, après que la Cour de cassation eut annulé, le 31 mai 1949, le jugement de 1857.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct