Jonathan Coe signe le chant du cygne de Billy Wilder

Jonathan Coe, féru de cinéma.
Jonathan Coe, féru de cinéma. - F. Mantovani.

S’il y avait encore place sur le doute quant à la passion de l’écrivain Jonathan Coe pour le cinéma, le voilà balayé avec son dernier roman Billy Wilder et moi. Qui vient rappeler que le Britannique, avant d’être écrivain, a un temps embrassé une carrière de critique cinéma et s’avère en être un fin connaisseur. Assez pour faire tenir tout un roman autour de la personnalité de Billy Wilder, au moment du tournage de son avant-dernier film, Fedora, en 1978.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct