Baudelaire, l’oxymore sublime

Charles Baudelaire, photographié par Nadar au printemps 1862.
Charles Baudelaire, photographié par Nadar au printemps 1862. - DR

Baudelaire est jusque dans son nom un oxymore. Son patronyme recèle à la fois les sonorités des mots « beau » et « laid ». Comme si le destin voulait qu’il soit ce poète paradoxal : novateur en poésie mais conservateur sinon réactionnaire en politique, défenseur de la liberté mais sans aucun respect pour le peuple, vivant une vie à la fois éblouissante et pitoyable. Jusque dans le titre du recueil qui a fait sa gloire : Les Fleurs du Mal.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct