Forêt: la Wallonie encourage les propriétaires à se diversifier

Prioritairement dans les parcelles qui ont dû être coupées pour cause de scolyte, les propriétaires devront planter, semer ou laisser pousser au minimum trois espèces indigènes différentes, adaptées au réchauffement du climat.
Prioritairement dans les parcelles qui ont dû être coupées pour cause de scolyte, les propriétaires devront planter, semer ou laisser pousser au minimum trois espèces indigènes différentes, adaptées au réchauffement du climat. - BelgaImage.

Le gouvernement wallon avait débloqué les fonds en octobre dernier, l’affaire est désormais sur les rails. La ministre de l’Environnement, Céline Tellier (Ecolo), a donné le coup d’envoi au projet pilote destiné à orienter la forêt wallonne vers un modèle plus résilient, plus diversifié et résistant mieux aux aléas du dérèglement climatique. Un montant de 3 millions d’euros y sera consacré cette année pour inciter les propriétaires privés et publics (communes, provinces, etc.) à tourner le dos aux monocultures de résineux en diversifiant les essences à planter ou à laisser se régénérer naturellement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct