Joe Biden cible les gagnants de la mondialisation

Le président Biden et la secrétaire au Trésor, Janet Yellen veulent mettre fin à la course au moins-disant fiscal.
Le président Biden et la secrétaire au Trésor, Janet Yellen veulent mettre fin à la course au moins-disant fiscal. - reuters.

Joe Biden est un homme pressé, autant de mettre en œuvre ses promesses aux Américains – en particulier, son plan de transformation de l’économie et d’investissement dans les infrastructures de 2.000 de dollars – que de réformer le régime fiscal qui s’applique aux (grandes) entreprises au niveau international. Les deux dossiers sont intimement liés.

Ce jeudi, le Financial Times révélait ainsi que l’administration Biden avait proposé, aux pays de l’OCDE, un nouveau modèle de taxation des plus grandes entreprises multinationales, basé non plus sur la localisation de leurs quartiers généraux mondiaux ou régionaux, mais sur le lieu où elles exercent leurs activités – en particulier, où elles réalisent leurs ventes.

C’est une avancée majeure – la deuxième en quelques jours – qui devrait débloquer des négociations en cours depuis plusieurs années à l’OCDE, notamment sur la taxation de l’économie numérique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct