Irlande du Nord: Londres et Dublin appellent au calme après une semaine de violences

Irlande du Nord: Londres et Dublin appellent au calme après une semaine de violences
REUTERS

Les Premiers ministres britannique et irlandais ont joint leurs voix jeudi aux dirigeants d’Irlande du Nord, unionistes comme républicains, pour condamner les violences « inacceptables » qui secouent la province britannique, dans un contexte de tensions et d’amertume dans le sillage du Brexit.

Avant une séance extraordinaire du Parlement local, le gouvernement nord-irlandais, composé d’unionistes et de républicains, a publié un communiqué commun pour dénoncer des violences « complètement inacceptables et injustifiables, quelles que soient les inquiétudes », appelant à cesser « les attaques contre la police, les services publics et les communautés ».

Boris Johnson, qui a depêché sur place son ministre de l’Irlande du Nord Brandon Lewis, s’est entretenu dans l’après-midi avec son homologue irlandais, Micheal Martin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct