Butez: «Mon père a eu les larmes aux yeux après m’avoir vu jouer contre les Spurs»

En trois saisons (2017-2020), il a défendu les cages mouscronnoises à 58 reprises. @News
En trois saisons (2017-2020), il a défendu les cages mouscronnoises à 58 reprises. @News

Resté fidèle à lui-même, Jean Butez est certes déçu de ne pas avoir été aligné contre Courtrai, le FC Bruges et Anderlecht, mais le portier n’est pas du style à s’apitoyer sur son sort. C’est d’ailleurs l’un de ses traits de caractère qui lui avait permis de détrôner tour à tour Logan Bailly et Olivier Werner à Mouscron.

Jean, que ressentez-vous à l’idée de retrouver le Canonnier lundi prochain ?

Ça me fait vraiment plaisir. J’ai déjà parlé avec quelques gars cette semaine. Je suis content de retrouver à la fois quelques anciens coéquipiers, les bénévoles et les gens des bureaux. Ça fait un moment que je n’ai plus eu l’occasion de les croiser. Avec la crise sanitaire, ce n’est pas évident de revoir tout le monde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct