Procès de Derek Chauvin: le genou «est resté sur le cou pendant encore trois minutes et 27 secondes après le dernier souffle de George Floyd», affirme un expert

Procès de Derek Chauvin: le genou «est resté sur le cou pendant encore trois minutes et 27 secondes après le dernier souffle de George Floyd», affirme un expert
REUTERS

La mort de George Floyd est due « à un faible niveau d’oxygène » après une combinaison d’actions des policiers qui l’ont immobilisé pendant près de dix minutes, a affirmé jeudi un expert au procès de l’agent blanc Derek Chauvin, abordant la question centrale des causes du décès du quadragénaire afro-américain.

« A chaque respiration, il doit se battre contre l’asphalte, il doit se battre avec le faible niveau d’air qu’il aspire en essayant de relever les genoux des policiers » qui eux appuient ses mains menottées sur sa cage thoracique, a expliqué aux jurés le pneumologue Martin Tobin, appelé à témoigner par l’accusation, s’aidant de photos et de croquis.

Le décès de George Floyd est dû « à un faible niveau d’oxygène » causé par des difficultés à respirer, « qui a endommagé son cerveau et provoqué une arythmie qui a causé un arrêt du coeur », a estimé le Dr Tobin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct