«Sofagate»: Mario Draghi qualifie Recep Tayyip Erdogan de «dictateur»

«Sofagate»: Mario Draghi qualifie Recep Tayyip Erdogan de «dictateur»
EPA

Le chef du gouvernement italien Mario Draghi a qualifié jeudi soir le président turc Tayyip Erdogan de « dictateur » en répondant à une question sur le « Sofagate ».

« J’ai été très navré par l’humiliation que la présidente de la Commission a dû subir avec ces, appelons-les pour ce qu’ils sont, dictateurs », a déclaré M. Draghi au cours d’une conférence de presse à Rome.

Il répondait à une question sur le comportement du président turc vis-à-vis de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, placée mardi en retrait sur un divan lors d’une réunion des présidents des institutions de l’UE à Istanbul.

« Je ne partage absolument pas le comportement du président turc envers la présidente de la Commission (…) Cela n’a pas été un comportement approprié », a précisé M. Draghi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct