Thierry Breton: «On peut atteindre l’immunité collective même sans AstraZeneca»

Thierry Breton, commissaire européen à l’Industrie, a passé les deux derniers mois à dénicher les usines qui pouvaient jouer un rôle pour assurer que l’on administre à temps les précieuses doses anti-covid aux Européens.
Thierry Breton, commissaire européen à l’Industrie, a passé les deux derniers mois à dénicher les usines qui pouvaient jouer un rôle pour assurer que l’on administre à temps les précieuses doses anti-covid aux Européens. - Photo News

On ne la fait pas à Thierry Breton, commissaire européen à l’Industrie. Celui que la presse internationale a baptisé le « vaccine matchmaker », un concept généralement utilisé sur les applis de rencontre, n’aime pas qu’on le mène en bateau. Chargé par la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, d’identifier les problèmes de production qui pouvaient expliquer les retards annoncés des livraisons, il a passé les deux derniers mois à dénicher les usines qui pouvaient jouer un rôle pour assurer que l’on administre à temps les précieuses doses anti-covid aux Européens. Son travail consistait aussi à démêler le vrai du faux des excuses données par les entreprises à leurs sous-performances.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct