Il n’est pas trop tard pour ramener le calme en Irlande du Nord

De nouvelles violences ont éclaté jeudi soir en Irlande du Nord.
De nouvelles violences ont éclaté jeudi soir en Irlande du Nord. - afp

Le Brexit et le covid soufflent sur les braises du conflit ancestral entre loyalistes et républicains, protestants et catholiques, en Irlande du Nord. La situation dans cette province isolée du Royaume-Uni est redevenue périlleuse après plusieurs années de calme consécutives à l’accord de paix du Vendredi saint de 1998. Depuis le début du mois, des émeutes secouent les villes.

C’est une « banale » entorse aux gestes barrières imposés par la pandémie qui a remis le feu aux poudres. Les tensions sont ravivées par les unionistes suite à une décision de justice d’abandonner les poursuites contre 24 membres du parti républicain Sinn Féin (dont deux ministres du gouvernement consociatif), pour leur participation aux funérailles de l’ex-chef des renseignements de l’IRA en juin 2020. Malgré les consignes strictes mises en place contre le coronavirus, aucun des participants présents ce jour-là ne portait de masque et les distances de sécurité sanitaire n’ont pas été respectées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct