lesoirimmo

Montenaken, entre deux églises

Ce qui fut le champ de bataille de Montenaken.
Ce qui fut le champ de bataille de Montenaken. - Geert Van de Velde.

Les Bourguignons arrivèrent par la route de Louvain et plantèrent leurs tentes près de l’église Saint-Amand à Vesdrin, qui se dressait là depuis plus de deux siècles. Regardez cette tour, robuste comme un donjon. À l’intérieur, se trouve une plateforme secrète où l’on pouvait aller se cacher en grimpant sur un escabeau. Parmi les deux mille soldats environ que Philippe le Bon avait rassemblés, une bonne partie pénétra certainement dans l’église.

Ils ont dû y implorer l’assistance céleste devant l’autel mérovingien (selon certains experts), un monolithe décoré de rosaces, impressionnant. Il est vrai que nous nous trouvons à un jet de pierre du port d’attache de Pépin l’Ancien (580-640), le grand-père du susnommé Pépin de Herstal.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct