lesoirimmo

Bouchez (re)met la pression avant le Comité de concertation: il faut changer, redonner confiance, rouvrir

Pour le président du MR, «c’est le moment d’avoir des idées novatrices».
Pour le président du MR, «c’est le moment d’avoir des idées novatrices». - Dominique Duchesnes.

A quelques encablures d’un nouveau comité de concertation, Georges-Louis Bouchez redonne de la voix, s’il a jamais cessé. « Je ne suis ni dans la déloyauté, ni dans le hooliganisme par rapport aux mesures prises jusqu’à présent, ce qu’on me reproche ici et là, nous dit-il. Non, je m’exprime légitimement : nous, libéraux-réformateurs, nous le faisons dans les réunions, nous le faisons aussi à l’extérieur, car c’est important de montrer à la population que l’on ne vit pas dans une tour d’ivoire, et, du reste, je ne veux pas laisser le monopole de la parole aux extrémistes, PTB et autres ».

Voilà pour la motivation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct