lesoirimmo

Baromètre de la relance: l’audace façon Biden, ça paie

Gita Gopinath, l’économiste en chef du FMI.
Gita Gopinath, l’économiste en chef du FMI. - reuters

Le Fonds monétaire international (FMI) a publié cette semaine ses Perspectives de l’économie mondiale. Que faut-il en retenir ?

Que le FMI a révisé en très légère hausse sa prévision de croissance pour la zone euro cette année, à 4,4 % ? C’est… 0,2 point de pourcentage de mieux que ce qui était espéré en janvier dernier.

Autrement dit : on est dans la marge d’erreur d’un exercice d’autant plus délicat que les incertitudes restent grandes, en particulier quant à l’évolution de la pandémie et aux rythmes de vaccination, très inégaux selon les pays.

L’essentiel est ailleurs. Pas dans le rebond attendu cette année – d’abord mécanique, dès lors que l’on espère lever progressivement les entraves à l’économie mises en place l’an dernier pour ralentir, sinon stopper la circulation du virus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct