lesoirimmo

Bâtiments scolaires: «Cette nouvelle clé reste inéquitable pour le réseau libre»

À côté des fonds de relance européens, le gouvernement prévoit un vaste plan de rénovation des bâtiments scolaires pour pallier des années de sous-investissement. © Mathieu Golinvaux.
À côté des fonds de relance européens, le gouvernement prévoit un vaste plan de rénovation des bâtiments scolaires pour pallier des années de sous-investissement. © Mathieu Golinvaux.

La hache de guerre ne semble pas tout à fait enterrée quant à l’épineuse question des bâtiments scolaires. L’accord pris jeudi par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles allumait pourtant l’espoir d’une bataille plutôt que d’une guerre entre les réseaux d’enseignement. Après moult discussions en interne et arguments largement diffusés par voie de presse, le ministre du Budget et des Bâtiments scolaires, Frédéric Daerden, est revenu sur sa décision d’accorder 58,6 % des 230 millions de la manne européenne au seul réseau WBE (Wallonie-Bruxelles enseignement) qui scolarise 15 % des élèves. Une épure initiale jugée « inacceptable » par le secrétariat général de l’enseignement catholique (Segec).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct