lesoirimmo

Le décès du prince Philip fera-t-il prendre un virage décisif à la monarchie britannique?

Cloîtrée à Windsor depuis le début de la pandémie, la reine doit se sentir très seule après la disparition de la seule personne qui pouvait lui parler franchement, sans ambages, ni flagornerie.
Cloîtrée à Windsor depuis le début de la pandémie, la reine doit se sentir très seule après la disparition de la seule personne qui pouvait lui parler franchement, sans ambages, ni flagornerie. - Photo News

«  Mon père était étonnant. Son soutien constant et pendant tout ce temps à ma mère a joué un rôle décisif dans le succès de son règne. Il était son roc » : comme l’a indiqué le prince Charles, fils aîné d’Elizabeth II et du prince Philip, lors de son hommage à son père, décédé vendredi à l’âge de 99 ans, la souveraine a perdu non seulement un mari mais aussi son principal appui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct