lesoirimmo

Le désenchantement du Congo

Les promesses du président Tshisekedi suscitent de plus en plus de scepticisme.
Les promesses du président Tshisekedi suscitent de plus en plus de scepticisme. - Reuters.

En décembre dernier, le président Tshisekedi mettait fin l’accord de coalition conclu avec son prédécesseur, Joseph Kabila, et lançait une nouvelle formule, l’Union sacrée, ralliée par de nombreux transfuges du FCC (Front commun pour le Congo), séduits par la perspective de nouveaux postes ou par des arguments sonnants et trébuchants. Le chef de l’Etat était désormais doté d’une majorité forte de 391 députés sur 500, tandis que la communauté internationale, Etats-Unis et Union européenne en tête, se réjouissait de voir Kabila et les siens mis sur la touche alors qu’ils avaient été accusés de contrôler et de bloquer le nouveau pouvoir apparu après les élections contestées de 2018.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct