lesoirimmo

«Le serpent» à ne pas manquer sur Netflix: la mort au bout du voyage

La mini-série raconte le destin du tueur en série Charles Sobhraj, surnommé le Cobra, le Bikini Killer ou encore «le Serpent».
La mini-série raconte le destin du tueur en série Charles Sobhraj, surnommé le Cobra, le Bikini Killer ou encore «le Serpent». - BBC/Mammoth Screen, Roland Neveu

La BBC, qui coproduit la série, ayant obtenu la préséance de diffusion (sur BBC One), c’est précédé d’une très large et très favorable aura que Le Serpent est arrivé sur Netflix début avril. La mini-série en huit épisodes raconte le destin du tueur en série Charles Sobhraj, surnommé le Cobra, le Bikini Killer ou encore « le Serpent ». Celui-ci, dans l’Asie des années 70, le long de ce qu’on appelait alors la Hippie Trail, proposait son assistance à des backpackers avant de les détrousser et, pour certains, de les assassiner après les avoir drogués. On ne sait pas encore, à ce jour, combien de victimes Sobhraj et celle qui se présentait comme sa femme ont laissé sur leur passage. Emprisonné à Katmandou, au Népal, depuis son arrestation en 2003, l’intéressé y purge une peine à perpétuité, convaincu qu’il pourrait encore être libéré et plaidant toujours son innocence.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct