lesoirimmo

France: gare aux élections régionales, prélude à la présidentielle

Le président Emmanuel Macron est bien conscient de l’enjeu politique des prochaines élections régionales: seront l’antichambre de la prochaine course élyséenne.
Le président Emmanuel Macron est bien conscient de l’enjeu politique des prochaines élections régionales: seront l’antichambre de la prochaine course élyséenne. - Reuters

Les années se suivent et se ressemblent. Un an après le report du deuxième tour des municipales pour cause d’épidémie, la question d’un ajournement se pose à nouveau pour les élections régionales.

Faut-il les maintenir en juin (le premier tour est normalement prévu le 13, le second le 20), les reporter à l’automne, voire carrément les programmer après la présidentielle du printemps 2022 ? Maintenant que tout le monde dispose de masques et de gel hydroalcoolique à profusion, l’idée de confiner la démocratie pourrait paraître saugrenue.

À moins qu’il y ait un loup ? L’enjeu politique de ce dernier scrutin intermédiaire du mandat d’Emmanuel Macron n’a échappé à personne. Ces régionales seront l’antichambre de la prochaine course élyséenne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct