lesoirimmo

Elísabet Benavent, la mère de «Valeria», détient désormais l’anneau de pouvoir

Elísabet Benavent.
Elísabet Benavent. - DR

Elísabet Benavent tient absolument à ne pas mentir. Sa maison d’édition – Suma de Letras – nous a fait savoir que ses livres s’étaient déjà vendus à 3 millions d’exemplaires. Mais elle souhaite nuancer ce chiffre lorsque nous nous rencontrons au café Comercial de Madrid, là où elle s’installe de temps en temps, à une table ou une autre, pour écrire ou prendre des notes. Nous sommes début mars… « Le chiffre exact, c’est 2.989.000, ou quelque chose du genre, on n’arrive pas aux 3 millions… » Mais il faut forcément arrondir, et aujourd’hui, la barre des 3 millions a sans nul doute été dépassée. Les chiffres sont sans appel : le 8 avril, jour prévu pour la parution d’ El arte de engañar al karma (« L’art de tromper son karma », non encore traduit), son dernier roman, les ventes auront dépassé les calculs de la maison d’édition.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct