lesoirimmo

La crise a raboté le salaire de certains patrons du Bel 20 (PRESS)

Carlos Brito, CEO d'AB InBev, a vu sa rémunération de 2020 fondre de près de 70%, à 1,28 million d'euros. Il a renoncé à une partie de son salaire de base à cause de la crise du coronavirus, qui a fortement touché le groupe brassicole. Il n'a en outre perçu aucun bonus en 2020, alors que celui de 2019 - lié à la réalisation de certains objectifs financiers - était plutôt élevé.

La rémunération moyenne l'an dernier pour un patron d'une entreprise de l'indice phare de la Bourse de Bruxelles s'élevait à 2,64 millions d'euros, une légère baisse (-0,2%) par rapport à 2019. Les disparités sont importantes entre collègues. L'an dernier, tout comme en 2019, Tim Van Hauwermeiren (ArgenX) était le patron le mieux payé du Bel 20. Sa rémunération globale se montait à 7,14 millions, soit une hausse de 16%. Le Français Guillaume Boutin, à la tête de Proximus, est le moins bien loti avec une rémunération annuelle en 2020 de 678.200 euros.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct