lesoirimmo

Coronavirus: l’horeca est hostile à une réouverture en terrasses uniquement

Laura Ciarcelluto, aux commandes de la table d’hôte Lau à Liège, résume l’état d’esprit de son secteur: «On ne peut quand même pas relancer nos affaires en fonction de la météo!»
Laura Ciarcelluto, aux commandes de la table d’hôte Lau à Liège, résume l’état d’esprit de son secteur: «On ne peut quand même pas relancer nos affaires en fonction de la météo!» - Michel Tonneau.

Ce mercredi matin, le Comité de concertation se réunit pour décider de la suite à donner aux mesures anti-covid. Avec un gros menu. Il s’agira de décider du sort des écoles dès la rentrée, des métiers de contact, des voyages non indispensables encore interdits à ce stade et des commerces non essentiels toujours astreints à l’accueil de leurs clients sur rendez-vous. Reste ce gros morceau : à quelle sauce seront mangés les restos et les cafés fermés depuis octobre dernier ? Officiellement, rien ne filtre avant ce nouveau rendez-vous important entre le fédéral et les entités fédérées. Mais il se murmure en coulisses que les membres du Codeco ne devraient par rester insensibles à au moins deux facteurs saillants : la jeunesse qui veut vivre en multipliant les fêtes (notamment dans les parcs publics) et les professionnels en détresse économique, ainsi qu’en colère noire. Certains d’entre eux sont même déterminés à rouvrir coûte que coûte le 1er mai.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct