lesoirimmo

Bruits de bottes aux frontières ukrainiennes: la tension bout entre la Russie et l’Otan

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (à g.) s’est rendu vendredi dernier dans la région de Marioupol, non loin de la frontière russe, où la tension est une fois remontée d’un cran.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (à g.) s’est rendu vendredi dernier dans la région de Marioupol, non loin de la frontière russe, où la tension est une fois remontée d’un cran. - AFP

Décodage

Une dernière poussée de fièvre avant la désescalade ? Des démonstrations de force pour enrayer la spirale infernale d’une déflagration militaire toujours possible ?

Les Alliés réunis à l’Otan ont serré les rangs, ces dernières 48 heures, derrière l’Ukraine. Les Occidentaux ont fait monter la pression sur la Russie. Un branle-bas inhabituel a été orchestré pour dissuader le Kremlin de menacer l’Ukraine d’une nouvelle agression, au moment où le gouvernement de Kiev, plus que jamais, confirme son alignement euro-atlantique. Et espère, notamment, hâter un processus d’adhésion à l’Otan – ce que Moscou cherche à empêcher par tous les moyens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct