lesoirimmo

Cécile Djunga nous apprend que le cyberharcèlement n’est pas une fatalité

Cécile Djunga nous apprend que le cyberharcèlement n’est pas une fatalité
afp

La Justice n’a pas fait de cadeau hier au cyberharceleur de Cécile Djunga, condamné à 15 jours de prison ferme et 1.600 euros d’amende.

A l’époque des faits, Cécile Djunga présentait la météo sur la RTBF. Ce moment de grand audimat était devenu un moment de grande tension pour celle qui était régulièrement insultée sur les réseaux sociaux. Cécile Djunga avait craqué. Puis, elle avait décidé de traîner en justice l’un de ses harceleurs. En 2018, ce solitaire hargneux avait couvert de propos racistes et violents une vidéo postée par la comédienne sur YouTube.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct