Florence Lefranc: «Les blessés resteront marqués toute leur vie dans leur chair»

© Hatim Kaghat / Le Soir
© Hatim Kaghat / Le Soir

C’est via les télévisions des patients hospitalisés que la neurochirurgienne est informée de l’attentat ce mardi matin peu après 8 h. Le plan d’urgence de l’hôpital (Mash) est déclenché dans les minutes qui suivent, ce qui implique notamment que toutes les opérations programmées, mais non urgentes, sont annulées. Les premières ambulances arrivent vers 9 h. « Depuis l’amélioration constante des systèmes de sécurité dans les voitures, les grands traumatisés des accidents de circulation sont moins atteints que par le passé. Le 22 mars, on voit arriver des blessés comme on n’en a jamais vu

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct