lesoirimmo

Coronavirus - Les fédérations sectorielles satisfaites pour les commerces mais inquiètes pour l'horeca-2

Les différents gouvernements se sont accordés sur une "nouvelle approche" dans la gestion de la crise du coronavirus, davantage basée sur une "gestion des risques". Les commerces dits "non essentiels" pourront rouvrir leurs portes sans contrainte d'un système de rendez-vous le 26 avril, et les métiers de contact non médicaux (coiffeurs, esthétique, etc.) reprendre leurs activités. L'horeca devra par contre attendre le 8 mai pour accueillir des clients en terrasse.

Ce report d'une semaine a "désabusé" le SNI, qui se demande si les autorités se rendent compte de la détresse du secteur. "Nous ne pouvons que constater que le Codeco ne tient pas ses promesses", déplore-t-il. "Les indépendants ne comprennent plus pourquoi, pour l'enseignement, le gouvernement trouve de la souplesse et de la créativité dans la reprise mais dès qu'il s'agit d'économie, l'attitude du politique est sans concession et autoritaire." Selon l'organisation, ce report ne peut d'ailleurs pas s'accompagner de la fin des aides, dont le double droit passerelle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct