Les déclarations clés de la contre-attaque de Jambon sur la communauté musulmane

Photo Belga
Photo Belga

A la Chambre ce mercredi, le ministre de l’Intérieur explique que le soutien au terrorisme dans la communauté musulmane est un «  phénomène  », qu’il faut «  agir  ». L’opposition avait, elle, réclamé des faits précis, protesté contre les amalgames, appelé Jan Jambon à s’excuser.

Très attendu à la Chambre cet après-midi, en commission de l’Intérieur, après avoir soutenu qu’une partie « significative » de la communauté musulmane s’était réjoui des attentats du 22 mars, Jan Jambon, ministre de l’Intérieur, a affronté une opposition remontée contre «  des propos qui attisent la haine  ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct