lesoirimmo

Corps calcinés retrouvés en février dernier à Blegny: l’autopsie confirme l’infanticide

Corps calcinés retrouvés en février dernier à Blegny: l’autopsie confirme l’infanticide

Les analyses biologiques réalisées sur les corps calcinés d’un homme et d’une petite fille, retrouvés en février dernier dans une voiture à Blegny (province de Liège), confirment la thèse du suicide et de l’infanticide, a indiqué jeudi le parquet liégeois, confirmant une information de Sudpresse.

En février dernier, les pompiers de Liège avaient découvert les corps carbonisés d’un homme et d’une petite fille dans une voiture à Blegny. Le père de famille de 38 ans avait, semblait-il, mis fin à ses jours, emportant avec lui sa fille de deux ans qui se trouvait à l’arrière du véhicule.

En ce qui concerne la thèse du suicide, «on n’a pas d’autres éléments qui nous permettent d’aller dans d’autres directions», ajoute le substitut. Il apparaît aussi qu’il y a eu un échange de SMS entre le trentenaire et sa compagne, dont il vivait séparé, avant les faits. L’instruction n’est toutefois pas encore clôturée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct