Dans la famille d’Auguste, on lit autrement

Dans la famille Pavot, à Saint-Symphorien, près de Mons, le livre du soir, c’est sacré ! Pourtant, Auguste, bientôt 8 ans, est non-voyant de naissance. Depuis tout petit, il a pris l’habitude, avec ses parents, de lire une histoire le soir. « On ne peut pas faire ça dans le lit parce qu’Auguste doit être assis correctement pour bien positionner ses doigts sur le braille, précise son papa. C’est important pour nous de pouvoir lire un livre écrit en même temps en braille et en lettres classiques. Comme ça, il lit à voix haute et on peut suivre en même temps, éventuellement le corriger ». Pour un non-voyant, ce n’est pas évident de comprendre par exemple pourquoi on met un « t » à la fin de « chat ». Auguste a commencé l’apprentissage du braille à trois ans mais ses parents n’ont pas attendu cela pour l’abreuver de livres. «

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+