lesoirimmo

Réouverture de l’horeca: un bourgmestre ne peut pas empêcher la police de verbaliser

Réouverture de l’horeca: un bourgmestre ne peut pas empêcher la police de verbaliser
Photo News

En laissant entendre qu’ils ne s’opposeraient pas à la réouverture des terrasses le 1er mai, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer (PS) et le gouverneur de la Province Hervé Jamar (MR) ont fait sursauter certains de leurs camarades. Dont le bourgmestre de Mons, Nicolas Martin (PS). « La déclaration du gouverneur de Liège est maladroite : elle a donné l’impression que l’autorité administrative était la seule à décider de l’application de l’arrêté ministériel (qui fixe les mesures corona, NDLR) et des sanctions. Et qu’il suffit de s’en remettre à la position du bourgmestre pour savoir si la police peut intervenir ou pas. Or ce n’est pas le cas. Le parquet peut tout à fait décider de mobiliser la police locale pour distribuer des sanctions judiciaires sur lesquelles un bourgmestre n’a strictement rien à dire. En ce sens, je trouve que Liège a embrouillé tout le monde en donnant l’impression que les bourgmestres sont seuls aux commandes. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct