lesoirimmo

La Turquie parie sur le ramadan pour freiner l’épidémie

Des Turcs priaient dans la mosquée Eyup Sultan avant la rupture du jeûne le premier jour du ramadan à Istanbul, le 13 avril 2021.
Des Turcs priaient dans la mosquée Eyup Sultan avant la rupture du jeûne le premier jour du ramadan à Istanbul, le 13 avril 2021. - EPA

En cette soirée du 13 avril, une heure avant la fin du premier jeûne de ramadan, Cemalettin monte le son de la télévision dans son épicerie d’Istanbul. Le chef de l’État turc annonce une nouvelle série de mesures pour tenter de freiner l’épidémie de Covid-19. « Pendant les deux premières semaines de ramadan, nous appliquerons un confinement partiel », explique Recep Tayyip Erdogan, alors que le nombre de contaminations bat chaque jour un nouveau record (61.400 nouveaux cas et 297 morts en Turquie jeudi).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct