lesoirimmo

De bandit séducteur en redoutable tueur en série: le parcours hallucinant du «Serpent», le tueur de Netflix

Charles Sobhraj, en août 2007, après une comparution devant la Cour suprême népalaise, à Katmandou.
Charles Sobhraj, en août 2007, après une comparution devant la Cour suprême népalaise, à Katmandou. - EPA

Portrait

Scénario de roman noir, la vie époustouflante de Charles Sobhraj se prêtait à la perfection à une série Netflix, qui franchit le pas, cette année, avec la sortie de « The Serpent », coproduit par la BBC. Elle a débuté en 1944, à Saïgon, par sa naissance d’un père indien et d’une mère vietnamienne. Après l’avoir abandonné pour rejoindre un militaire français qui lui donnera sa nationalité, sa mère revient le chercher en 1953. A Paris, elle tente de lui prodiguer une éducation stricte. Trop tard. À 19 ans, Sobhraj, condamné pour vol de voiture, tâte déjà de la prison à Poissy.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct